Le bonheur au bout du chemin

Ce forum est conçu pour le partage du savoir et des connaissances dans tous les domaines de la vie.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 quand on joue au soldat, grandeur nature, le prince Rombo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tarikos5000
Grand modérateur
Grand modérateur


Masculin Nombre de messages : 215
Age : 42
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: quand on joue au soldat, grandeur nature, le prince Rombo   Ven 29 Fév - 22:30

le prince joue a rombo lol ca donne ca lol


Le Prince Harry
retiré d'Afghanistan

C.J. (lefigaro.fr) Avec AFP, AP et Daily Mail
29/02/2008 | Mise à jour : 16:29 | Commentaires 60 .

Le Prince Harry combat les Talibans depuis plus de 10 semaines. Crédits photo : AFP
Le fils cadet du Prince Charles va quitter «immédiatement» l'Afghanistan, où il se trouve depuis dix semaines, après la révélation par des médias, de sa présence, censée rester secrète.
Fin de mission prématurée pour le Prince Harry en Afghanistan. Au lendemain de la révélation du secret de son déploiement par les medias, le ministère britannique de la Défense a annoncer retirer immédiatement de la province d'Helmand, au sud du pays, le fils cadet du Prince Charles, sans préciser toutefois si ce rapatriement aura lieu dans les heures ou les jours qui viennent. « La couverture médiatique mondiale de la présence du sous-lieutenant Harry Wales pourrait avoir un impact sur la sécurité de tous ceux qui servent dans ce pays, et présenter des risques pour lui-même en tant que soldat», soulignent les autorités qui demandent aux médias de ne pas spéculer «sur l'endroit où il se trouve, sur le calendrier de son retour et sur l'itinéraire emprunté ».

L'engagement du Prince qui combat les talibans depuis 10 semaines, a été dévoilé jeudi soir par le site américain The Drudge Report, qui reprenait une information passée inaperçue début janvier dans le magazine féminin australien, New Idea. Le scoop a provoqué la fureur du ministère britannique de la défense. Un accord avait été passé avec les médias britanniques pour taire le déploiement du prince jusqu'à la fin de sa mission et son retour en avril au Royaume-Uni, afin d'éviter que son régiment ne soit la cible des insurgés. En échange, plusieurs journalistes avaient pu lui rendre visite en Afghanistan.

Le jeune homme âgé de 23 ans et troisième dans l'ordre de succession au trône d'Angleterre ne leur dissimulait pas sa satisfaction. «Je n'ai pas pris de douche depuis quatre jours et je n'ai pas lavé mes vêtements depuis une semaine mais c'est agréable d'être une personne normale», confie le jeune homme. La conduite d'Harry a été exemplaire, a souligné le ministère anglais de la Défense : «Il a pleinement participé à toutes les opérations et couru les mêmes risques que ses camarades». En tant que contrôleur aérien, le Prince dialogue par radio avec des pilotes de tous les pays qui le connaissent uniquement sous son nom de code «Widow six seven», afin d'organiser les bombardements. Il a donné le 31 décembre son premier ordre de raids sur un réseau de bunkers talibans. D'après le Daily Mail, il a également participé à des patrouilles dans des villages et tiré sur des ennemis, évoluant parfois à juste 500 mètres des lignes talibanes.


« Courage et bravoure du sous-lieutenant Harry »

Peu de temps avant son déploiement, le Prince expliquait en décembre être heureux «d'avoir la chance de pouvoir accomplir le devoir de soldat auquel j'aspire». En effet, Harry aurait dû être déployé en Irak en mai 2007, avec son régiment de cavalerie de la maison royale des «Blues and Royal». Mais cette opération avait été annulée, après sa médiatisation. L'armée craignait alors que le petit-fils d'Elizabeth II ne soit un aimant à attaques, au plus grand découragement du Prince. «Il n'y a aucun moyen, alors que j'ai fait l'Académie militaire de Sandhurst que je reste assis à ne rien faire en Angleterre tandis que mes gars se battent à l'étranger pour leur pays», jurait Harry qui menaçait de démissionner.

Vendredi matin, la presse britannique a unanimement salué le «courage» et le «bravoure» d'Harry, le premier membre de la famille royale à être envoyé en première ligne dans un conflit après son oncle Andrew, qui avait combattu pendant la guerre des Malouines en 1982. The Sun a loué un «homme au courage hors du commun qui a pris le risque de se faire exploser la tête par les talibans pour pouvoir servir son pays avec ses camarades». «Il n'a jamais demandé de traitement particulier, il a essuyé le feu ennemi comme n'importe quel soldat», renchérissait pour sa part le tabloïd Daily Mirror.

http://www.lefigaro.fr/international/2008/02/28/01003-20080228ARTFIG00671-le-prince-harry-combat-en-afghanistan.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
Administrateur


Féminin Nombre de messages : 993
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: quand on joue au soldat, grandeur nature, le prince Rombo   Dim 2 Mar - 18:54

Eh ben, je savais pas que les princes faisaient l'armée!!!!! Biensur qd ils le font ils sont considérés comme des supers héros cela va de soi Wink c'est des princes voyons!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bonheur.forum-actif.net
 
quand on joue au soldat, grandeur nature, le prince Rombo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on joue avec le feu, on se brûle.
» Du Blood Bowl Grandeur Nature comme on les aime
» JDR GRANDEUR NATURE
» Nouveau gn post-apocalyptique!
» Un GN Stargate ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le bonheur au bout du chemin :: Divers :: News-
Sauter vers: