Le bonheur au bout du chemin

Ce forum est conçu pour le partage du savoir et des connaissances dans tous les domaines de la vie.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LE STRESS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
imene82
Co-Administrateur
Co-Administrateur


Féminin Nombre de messages : 285
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: LE STRESS   Lun 21 Juil - 20:31

Le stress peut être défini globalement comme une perturbation de l'équilibre, une interruption de l'enchaînement régulier des habitudes, qui forcent l'individu à tenter de retrouver son équilibre antérieur ou d'en atteindre un nouveau. Chaque individu est un être qui pense, qui ressent, qui observe constamment son univers et qui donne un sens à ce qu'il voit. Le processus du stress commence par un constat que fait l'individu à l'effet que sa relation avec l'environnement est modifiée. Cette modification présente trois caractéristiques: (l) l'individu perçoit une situation de défi ou de menace; (2) il considère que la bonne résolution de ce défi ou de cette menace est importante pour son bien-être; et (3) il n'est pas certain d'avoir les ressources nécessaires pour répondre à cette menace (Roskies, l987).
Chaque personne a son propre style de gestion du stress. Il s'agit d'un ensemble de stratégies personnelles qui constituent sa manière habituelle de faire face aux différentes situations problématiques de la vie. Il arrive toutefois que ces stratégies familières ne suffisent plus. Chacun a donc avantage à développer une diversité de stratégies auxquelles il pourra avoir accès au besoin, et à éviter d'utiliser les stratégies de gestion du stress nuisibles telles que la consommation excessive d'alcool, la colère non contrôlée, la conduite automobile dangereuse.

Les moyens qui pouvaient suffire à une époque antérieure ou qui fonctionnaient avec certains types de stress peuvent s'avérer inefficaces dans une nouvelle situation.
Le stress est de plus un processus qui évolue, impliquant un effort d'adaptation dont l'individu a constamment à évaluer l'effet. Il ne s'agit pas de réagir "une fois pour toutes". Il s'agit au contraire de maintenir actif un processus d'adaptation.
Notons que le but de notre démarche n'est pas d'abolir complètement le stress et de l'évacuer définitivement de notre vie. Cela ne serait ni possible, ni souhaitable. Il s'agit plutôt de développer nos habiletés à le ramener à un niveau tolérable et à pouvoir faire ce que nous souhaitons malgré la présence d'un certain niveau de stress.
En évaluant le stress qu'ils affrontent, les gens oublient souvent le fait que les événements positifs peuvent aussi contribuer au stress. Pensons à la tension suscitée par le mariage, l'obtention d'un nouvel emploi, l'achat d'une nouvelle maison. Qu'il s'agisse du stress relié à des situations plaisantes ou désagréables, cela peut être utile de répartir les situations stressantes sur une certaine période lorsqu'on a le choix.
Au moment d'évaluer le stress qu'ils supportent, les gens négligent fréquemment d'en considérer la durée. Ils croient pouvoir tolérer longtemps une situation parce qu'ils l'ont auparavant tolérée pour une courte période. L'organisme peut se mobiliser pour affronter un stress élevé pendant un certain temps, mais si le stress devient chronique, il risque d'y avoir épuisement et peut-être maladie physique. Il ne faut pas confondre l'effort que l'on peut fournir à court terme avec celui que l'on peut fournir de façon soutenue. Les efforts à long terme demandent une planification incluant des moyens de se ressourcer et d'obtenir de l'aide.
Au stress s'ajoute souvent la frustration, c'est-à-dire le sentiment que nous éprouvons lorsque nous nous attendons à quelque chose qui ne se produit pas. On peut par exemple s'attendre à obtenir une reconnaissance qui ne se manifeste pas. Cela peut être un signal nous indiquant qu'il est temps de réviser nos attentes et qu'il faut prendre d'autres moyens pour satisfaire nos besoins.
L'ampleur du stress ainsi que la volonté de continuer à l'assumer seront déterminées non seulement par la difficulté "objective" de la tâche à exécuter, mais aussi par l'évaluation qu'il fait de ses capacités personnelles à affronter les problèmes associés au déficit. S'il se juge incapable d'affronter ce qu'il croit devoir faire, l'individu risque de voir augmenter son niveau d'anxiété, de dépression ou de colère, et de voir se détériorer sa santé physique.

Des pièges à éviter


Certains pièges risquent de vous désavantager et de vous amener vers un état de détresse psychologique. Quels sont ces pièges?





  • L'isolement

  • L'évitement

  • La froideur

  • La rigidité

  • Le contrôle

  • La colère

  • L'agitation





Bien qu'ils semblent parfois nous soulager à court terme, ces pièges augmentent le niveau de stress et de détresse dans notre vie.


Des attitudes positives


Heureusement, il y a aussi des attitudes positives qui vous seront utiles pour éviter ces pièges, diminuer l'intensité de la détresse et améliorer la qualité de votre vie. Il s'agit globalement 1) d'entretenir une relation amicale avec soi-même, 2) de cultiver son jardin relationnel et 3) d'utiliser sa raison et de percevoir les situations d'une façon nuancée.


Nous pouvons trouver notre façon de nous faire du bien, entre autres en nous reposant lorsque nous en avons besoin. Cherchons activement à satisfaire nos besoins et à atteindre nos buts. Nous pouvons également accepter de partir d'où nous sommes, sans nous résigner à y demeurer pour le reste de notre vie. Cela nous demandera de faire le deuil de ce qui impossible ou de ce qui n'est plus là. Nous pouvons nous faire notre propre idée de ce que nous souhaitons vivre, et assumer nos choix. Soyons notre propre avocat et notre propre juge. La vie peut être difficile, mais elle contient aussi de bonnes choses. Choisissons de croire et d'espérer.
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mouslim81



Masculin Nombre de messages : 26
Age : 35
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: LE STRESS   Ven 8 Aoû - 2:10

Salam alikoum!

MACHA ALLAH pour les dernière phrase de la sœur!

une chose , tous se qui et facteur de stresse et nervosité , déprime et autre facteurs négative sont des moment par les quel chaque musulmans passe au cours de sa vie , et il est intéressent de savoir que notre raison de vivre qui est la religion (l'islam) a travers notre prophète, nous a prescrit quelque traitements très efficaces contre ces émotion ou états dit négatives en soit , exemples est , lorsque 'on est énervé ou agité , il y a une AYA qui dis "ALA BI THIKRI ALLAH TATMAINOU EL KOULOUB" n'es pas en invoquons Allah que les cœurs s'apaisent , et c'est vrais YA RAB , et je prend l'exemple sur moi ,lorsque je santé les émotion monté en moi , invoqué ALLAH était le meilleurs façons de calmé mes ardeurs , et mécaniquement ya SOUBHANA ALLAH j'avais littéralement l'impression que la miséricorde (RAHMA) d'Allah descendait sur moi .

autre exemple est sur la fatalité de la vie , ou plus tau EL MAKTOUB , la destinée , nous rencontrons tous des difficulté a accepté des événement tragique au quel en peut être confronté lors de notre vie (mort d'un proche , pauvreté , accident...) mais lorsqu'on se rappel qu'Allah n'es que miséricorde et qu'en endurent dans les difficulté ,nous aurons a nos coté le plus puissent et le plus sure des allier"" Allah Soubhanahou Wata3ala"" , et lorsqu'on passe par de mauvais moment de grande tristesse , il ne fau t pas tout de suite crier et s'exclamait en disent (WACH DERT YA RABI) Astarfirou Allah , non " 3ASSA AN TAKRAHOU CHAYAN WA HOUWA KHAYROUN LAKOUM" les fruits de telle épreuve peuvent être vraiment bénéfique dan notre vie musulmans , reste a avoir la foi dans ces moments là INCHA ALLAH

en conclusion , ne nous privons pas mes frères et sœur de la RAHMA D'ALLAH , invoquant le, prient et travaillions en conséquent pour changé les choses et avoir INCHA ALLAH une meilleurs vie!

voila j'ai écrit rapidement le texte , donc pardon si il y a quelque incohérences!

RABI IKOUN M3ANA!

Salam alikoum!


Dernière édition par mouslim81 le Lun 11 Aoû - 1:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imene82
Co-Administrateur
Co-Administrateur


Féminin Nombre de messages : 285
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: LE STRESS   Lun 11 Aoû - 0:05

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE STRESS   Aujourd'hui à 8:42

Revenir en haut Aller en bas
 
LE STRESS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» date de la beta stress test
» Livre sur les plantes médicinales
» Suicides, stress au boulot, ne vous plaignez pas, endurez !
» Stress quand tu nous tiens ...
» Le tabac...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le bonheur au bout du chemin :: Divers :: Conseils-
Sauter vers: