Le bonheur au bout du chemin

Ce forum est conçu pour le partage du savoir et des connaissances dans tous les domaines de la vie.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Que dit l'ISLAM sur les fêtes non-musulmanes?‏

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Administrateur
Administrateur


Féminin Nombre de messages : 993
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Que dit l'ISLAM sur les fêtes non-musulmanes?‏   Lun 3 Nov - 11:31

Salam aleykoum wa rahmatou Allah wa barakatouh,

Voici un mail très interessant que je viens de recevoir, je tiens à le pârtager avec vous!! vous me direz ce que vous en pensez!!

-----------------------------------------------------------------

A propos des fêtes de noël, jour de l'an, halloween, st valentin, pâcques, etc...



Sommaire
1. Introduction
2. Récit sur les échanges de pratiques religieuses
3. Propos de l'Imam An-Naysaburi
4. Minimiser l'interdit revient à l'enfreindre
5. Propos de l'Imam Ibn Kathir
6. Prise de conscience dans le suivi du Prophète




1. Introduction

Concernant les fêtes païennes et religieuses non islamique, à savoir entre autres:

- Noel
- Le jour de l'an
- Pâques
- Halloween
- La saint valentin
- L'ascension
- Etc...

La religion du musulman est l'Islam, il a donc ses fêtes qui lui sont propres, tout comme les adèptes des autres religions ont les leurs.

La question que nous sommes en droit de nous poser:
Pourquoi moi en tant que musulman suis-je constamment harcelé, suis-je la cible d'un prosélytisme incessant vers leurs religions (christianisme, judaïsme, etc...), alors que pour l'Islam, c'est à peine si on supporte son existence, et que l'on nous qualifie de prosélyte, voir même d'extrémiste si on ose dire "non je ne veux pas fêter noël et le jour de l'an, parce que je suis musulman" ?

Certains parmi nos frères et soeurs, qui débutent dans leur spiritualité, dont la foi commence à s'ancrer, ne verront certainement pas en quoi il y a un mal à fêter noël et le jour de l'an, voir même la st valentin, Halloween, etc...

Alors saches mon cher frère, ma chère soeur, que ce n'est pas notre nouvelle année.
Nous les musulmans nous avons NOTRE calendrier : le calendrier hégirien.
C'est Allah et Son Prophète (sA'aws) qui l'ont instauré. Ni moi, ni toi, ni personne d'autre.
Le calendrier auquel tu fais allusion, c'est le calendrier « grégorien ». Nous, nous ne le reconnaissons pas, et nous ne nous mélangeons pas notre religion avec ce par quoi le Prophète (sA'aws) n'est jamais venu.

2. Récit sur les échanges de pratiques religieuses

A La Mecque, les polythéistes étaient bien embarrassés avec cette nouvelle religion que prêchait et prônait le nouveau Prophète. Les dignitaires de la ville, étaient manifestement très gênés de voir qu'une partie de la population avait délaissés les pratiques païennes hérités de leurs ancêtres pour suivre la religion de Mouhammad.

Ne sachant pas trop comment y mettre un terme, les maîtres de La Mecque allèrent à lui en vue de lui proposer un pacte, un échange, religieux, dans le but de trouver un consensius dans les pratiques. Ils lui proposèrent de pratiquer sa religion et la leur une année sur l'autre, de manière alternative. Le but étant de l'amener, ainsi qu'à ses compagnons de foi, d'une part, de les sortir de leur religion, mais surtout à les amener à prendre l'habitude de désobéir aux préceptes islamique en se cachant derrière le prétexte de l'échange des religions et de l'ouverture d'esprit.

Aussi bien pour le Prophète que pour les époques à venir, Dieu fit savoir à travers la sourate suivante, prévu à cette effet comment il fallait agir face à cette situation.


3. Propos de l'Imam An-Naysaburi

Le très grand Imam, Asheykh An-Naysaburi nous délivre son explication:

1.Dis: "Ô vous les infidèles !
Qul ya ayyuha alkafiroona

2. Je n'adore pas ce que vous adorez.
La aAAbudu ma taAAbudoona

3. Et vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore.
Wala antum AAabidoona maaAAbudu

4. Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez.
Wala ana AAabidun maAAabadtum

5. Et vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore.
Wala antum AAabidoona maaAAbudu

6. A vous votre religion, et à moi ma religion".
Lakum deenukum waliya deeni

Elle fut révélée au sujet d'un Raht "[groupe] des Qouraichites qui dirent:
"O Mouhammad ! Allhons nous suivre ta religion et la notre ? Adores nos divinités une année et nous adorons ta divinité la même durée. Ainsi, si ce que tu nous a apporté est meilleur que notre religion, nous l'aurions alors partagé avec toi, sinon c'est toi qui aurais partagé avec nous en prenant ta part.

- Qu'Allah me protège leur dit le Prophète ! Je ne lui fais aucun associé".

Après qu'Allah fit descendre "Dis : "O vous, les infidèles ! " jusqu'à la fin de la sourate, le messager de Dieu se dirigea au matin vers la Mosquée Sacrée où les nobles de Qoureych et la leur récité jusqu'à la fin. A ce moment les Qouraychites désespérèrent de lui [qu'il fasse ce qu'ils lui avaient proposé].

Lorsqu'Allah a fait descendre cette sourate, c'est aussi bien pour le coeur, c'est à dire, rejeter avec le coeur, toutes les pratiques non-islamique. Car tout ce qui sort du cadre de l'Islam n'est pas bon.
Mais aussi rejeter avec la raison, cela signifie, comprendre avec raison et raisonnement que si Dieu nous a interdit de pratiquer leurs fêtes, ce n'est que parce que cela contredit l'Islam.

Et bien évidemment, le rejeter avec la langue. On ne peut pas souhaiter une "bonne fête", alors que Dieu nous dit de dire "A vous votre religion et à moi la mienne".

_________________
لا تنسوا ذكر الله
“Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne desespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les pêchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux”.
39:53
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bonheur.forum-actif.net
Admin
Administrateur
Administrateur


Féminin Nombre de messages : 993
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Que dit l'ISLAM sur les fêtes non-musulmanes?‏   Lun 3 Nov - 11:35

Suite:

En résumé, il doit y avoir concordance entre:

- La raison (la capacité de réflexion)
- Le cœur (la foi)
- Le corps, (la langue, qui rejette le fait de souhaiter la "bonne fête", et le corps entier, qui ne pratique pas et qui ne se rend pas à ce genre d'évènements)

4. Minimiser l'interdit revient à l'enfreindre

Graduellement, cette minimisation de l'outre passement de toutes les protections que Dieu à mis pour notre intérêt morale, éthique, spirituel, mais également aussi pour notre intégrité physique ; il suffit pour cela de voir les repas gargantuesques qui sont délivrés, la consommation à outrance, alors que des gens souffrent de la faim sur le pas de leurs portes ; amènera à une totale banalisation de la pratique de ces fêtes interdites.

Ce qui permet au diable de progresser dans son plan, qui consiste à retarder la réflexion du musulman sur soi-même, voir même à éteindre ce devoir qu'à le musulman de revenir à Dieu et à Son Prophète en cas de litige. Et même pire que cela encore : Au lieu de se remettre en question, de revenir à Dieu, nous nous mettrons à être partisan de ceux qui les fêtent. Puis toujours dans la continuité de son programme (du chaytane), tôt ou tard, seront fêtés pâques, puis ceci puis cela et encore ceci et encore cela jusqu'à ce que l'on fête toutes les fêtes chrétiennes et de toutes les religions dans nos maisons de musulmans, tout en ne prenant jamais le temps de connaitre, d'apprendre les règles, les conditions de nos propres fêtes.

La ilaha illa Allah, à quel point nous sommes arrivés aujourd'hui, à force de se dire « laisses, ce n'est pas grave »,

Allah dans Sa grandeur et Son amour pour nous, nous a appris la manière de nous protéger, de protéger nos frères et soeurs, protéger nos familles, nos couples, nos enfants, nos voisins, notre religion, notre communauté.

Le verset du Coran "à eux leurs religions et à nous la notre" , est en réalité un bouclier de protection en notre faveur.

5. Propos de l'Imam Ibn Kathir

Le très grand Imam mouffassir (exégète) du Coran dont la renommée a traversé les époques, et sur lequel tous les savants postérieur à son époque se base pour fonder leurs leçons, dit ceci dans son exégèse (tafsir):

Jâbir : L'Envoyé a récité cette sourate et la sourate de la Religion foncière dans les deux rak'a des tournées. Abu Hurayra :
" L'Envoyé a récité ces deux sourates dans les deux rak'a du fajr."
Il est rapporté dans le hadith que cette sourate équivaut au quart du Coran. At-Tabarâny : Quand l'Envoyé se mettait au lit, il récitait cette sourate.
Al-Hârith b. Jabla :
« O Envoyé de Dieu, ai-je dit, apprends-moi quelque chose que je dirai à mon sommeil.- Quand tu te mets au lit la nuit, a-t'il dit, récite "O Dénégateurs" : elle est dénonciation de l'associationisme. »

Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux
(1)Dis: « O dénégateurs
(2)je n 'adorerai pas ce que vous adore
(3) non plus que vous n'êtes adorateurs de ce que j'adore
(4) ni moi adorateur de ce que vous aurez adoré
(5) ni vous adorateurs de ce que j'adore
(6)A vous votre religion, la mienne à moi. »

Celle-là est la sourate qui dénonce les actions des associants.
Le verset." Dis : ô dénégateurs " :
Parle de tout dénégateur sur la terre. Mais ceux à qui s'adresse ce discours sont les dénégateurs de Quraych. Ces derniers ont appelé l'Envoyé à l'adoration de leurs idoles durant une année, pour qu'eux adorassent son Adoré durant une année. C'est pourquoi Dieu a fait descendre cette sourate, dans laquelle Il ordonnait à Son Envoyé de se déclarer innocent de leur croyance.

Le verset :
"je n'adorerai pas ce que vous adorez"
Signifie : je n'adore pas les idoles.

Le segment :
" non plus que vous n'êtes adorateurs de ce que j'adore" :
non plus que vous n'êtes adorateurs de Dieu l'Unique.

Le verset:
" ni moi adorateur de ce que vous aurez adoré " :
je ne suis pas votre voie d'adoration. Moi j'adore Dieu de la manière que Dieu aime et accepte.

Le verset:
" ni vous adorateurs de ce que j'adore " :
vous ne suivez pas les préceptes de Dieu, pour L'adorer, vous avez plutôt inventé des choses : Ils ne suivent que la conjecture et les passions de l'âme.


L'Envoyé a en effet dénoncé la croyance des associants, et c'est pourquoi le principe de l'Islam est : Il n'est de dieu que Dieu, tandis que et Muhammad est l'envoyé de Dieu.
Autrement dit, il n'y a pas d'adoré en dehors de Dieu, et il n'y a pas de voie d'adoration en dehors de celle apportée par l'Envoyé.

Les associants vouent à des déités une adoration condamnée par Dieu. C'est pourquoi Il dit :
"A vous votre religion, et à moi ma religion."
Ce verset est synonyme de : S'ils te démentent, alors dis : « A moi mes oeuvres, à vous les vôtres » nos actes sont à nous, à vous les vôtres.

Selon Al Imam Al-Bukhâry, le segment "votre religion" désigne la dénégation. Et le segment "la mienne" désigne l'Islam.

Selon un autre savant, le verset. "Je n'adorerai pas ce que vous adorez" signifie : Je n'adore pas ce que vous adorez, aujourd'hui et le temps qui me reste à vivre.

Le verset "non plus que vous n'êtes adorateurs de ce que j'adore". Selon les spécialistes de la langue arabe, cette manière de dire fait fonction de confirmation.


6. Prise de conscience dans le suivi du Prophète

O mon âme, tu es venu à moi avec l'idée bien pensante qu'il n'y a rien de mal à fêter noël, le jour de l'an, la saint valentin, pâques, Halloween, et toutes les autres fêtes", saches que le Prophète a demande a immédiatement demandé protection auprès de Dieu à l'écoute de cela, et qu'il s'est publiquement désengagé en désavouant leurs fêtes et leurs rites. Donc par là même, je me dois de rappeler à ma propre âme la parole d'Allah :

" Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Dieu. Et quiconque tourne le dos, Nous ne t'avons pas envoyé à eux comme gardien."
(Sourate 4, verset 80)

L'application des recommandations divine sur l'exemple de la meilleure créature de l'Univers, à savoir notre bien-aimé envoyé Mouhammad (salla Allahou 3alayhi wa salam) est valable partout et en toute époque, sans aucune exception.
Et le fait que l'on habite ici ou ailleurs, à cette époque ou à une autre, ne lève pas du devoir qu'à chaque musulman d'appliquer pleinement sa religion, et il n'est contraint en rien, et cela en aucune manière de suivre et surtout pas de transmettre des pratiques d'une religion qui n'est pas la sienne.

Lorsque nous sommes confrontés à ce type de situation, à des évènements tels que "noël" ou "le jour de l'an". Le croyant, la croyante doit revenir Au Coran et à la Sounna bienfaisante, pour puiser dans la lumière de la réussite, et être ainsi sur le chemin bien-guider.

Lorsque le diable vient à ton oreille te dire quelques mots afin de jeter le trouble en toi, que ta raison et ton coeur rassemblent leurs forcent et disent :
"Dieu m'a honoré en étant musulman, musulmane. Il a mit à notre disposition les deux fêtes que sont "Al Aid Al fitr (à la fin du Ramadhan) et Aid Al Adh ha" (fête du sacrifice), Dieu sait parfaitement ou je vis, dans quel contexte je vis, à quelle époque je vis.

Il ne m'a pas opprimé en me mettant dans ce contexte, bien au contraire, c'est le contexte qui correspond le mieux aux capacités de ma personne, à vaincre les épreuves, à contourner les obstacles, à condition bien évidemment de rester fermement attaché au Coran et à la Sounna. Peu importe le regard des gens, il est bien moins pénible à supporter que la désobéissance à Dieu le jour du jugement.
A vrai dire, peu m'importe leurs satisfactions, elle est bien moins bénéfique que la course à l'agrément du Tout-Puissant."

O mon frère, o ma sœur, tourne ton cœur vers ton Seigneur, et dis lui que tu es musulman, que tu es musulmane. Et qu'être musulman, être musulmane, cela consiste à se soumettre pleinement, par la raison, par le cœur, et par le corps aux règles de Dieu. Peu importe l'endroit, peu importe la date et peu importe au milieu de qui je suis.





Quel fierté d'avoir offert son coeur à Allah.






Le fait de venir avec l'intention de "simplement" fêter le jour de l'an" et non pas de vouer un culte à autre qu'à Dieu, cela signifie que la personne ne tient pas compte des recommandations de Dieu à travers Ses versets du Coran.

Il est établit que celui qui obéit au Prophète obéit à Dieu. Conformément à parole Prophétique :
D'après Abou Horayra, le Prophète a dit :

"Celui qui m'a obéit a obéit à Dieu et celui qui m'a désobéit a désobéit à Dieu..."
(Al-Boukhari - Volume 9, livre 89, numéro 251).

Il n'appartient pas aux musulmans d'intervenir sur une affaire à propos de laquelle Dieu et Son Prophète ont déjà tranché :

" Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois que Dieu et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Dieu et à Son messager s'est égaré certes d'un égarement évident ".
(Sourate 33, verset 36)

Quant à ceux qui viennent à toi dans le but qu'il te fasse prendre part à leurs fêtes, il est du devoir du musulman, de la musulmane, de répondre par la plus grande sagesse et la plus grande sociabilité, de respecter les autres pour ce qu'ils sont et pour ce qu'ils pratiquent, respecter leur religion, mais il incombe au musulman et à la musulmane de décliner leurs invitations, cela aussi courtoise soit-elle.

Le musulman reste musulman dans toutes les circonstances. Louanges à Dieu qui m'aime et m'a appris comment me protéger : Le suivi et l'attachement ferme au Coran et la Sounna.


Source:
http://islamoncoeur.xooit.com/t3794-A-propos-des-f%C3%AAtes-de-noel-jour-de-l-an-halloween-st-vale.htm

Asbab Annouzoul (les causes de la revelation du Coran)
Abu Hassan Ali Ibn Ahmad Ibn Muhammad Ibn Ali Al Wahidi An-Naisaburi
Tafsir du Coran par Al Iman Isma'il Ibn Kathir
Hadith authentifié par Al Boukhari
[/color][/b]

_________________
لا تنسوا ذكر الله
“Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne desespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les pêchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux”.
39:53
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bonheur.forum-actif.net
 
Que dit l'ISLAM sur les fêtes non-musulmanes?‏
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Islam rejoint les autres religions
» Magnifique vidéo- L'Evènement : Islam et Occident
» Saif Al Islam Kadhafi arrêté
» L'ENFER ISLAMIQUE
» Claude Levi-Strauss et les musulmans , voici des extraits du livre de

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le bonheur au bout du chemin :: Islam :: 3ibadat عبادات (Pratiques de l'islam)-
Sauter vers: