Le bonheur au bout du chemin

Ce forum est conçu pour le partage du savoir et des connaissances dans tous les domaines de la vie.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Abou Yahyâ Mâlik Ibn Dinâr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Administrateur
Administrateur


Féminin Nombre de messages : 993
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Abou Yahyâ Mâlik Ibn Dinâr   Mar 21 Avr - 11:34

Son nom et sa généalogie

Abou Yahyâ Mâlik Ibn Dinâr
Bassora

Son repentir

Il raconte: "J'ai commencé ma vie, égaré, porté sur le vin et enclin à commettre tous les actes de désobeissances. Je lésais les gens dans le droit, je pratiquais l'usure, j'agressais les gens et je commettais tous les péchés possibles. Les gens m'évitaient a cause de mon comportement.

Cependant un jour j'ai voulu me marier et avoir une fille. De ce fait je me suis marié, et j'ai eu une fille à qui j'ai donné le nom de fatima. Je l'ai aimé d'un grand amour. A chaque fois qu'elle grandissait, le foi augmentait dans mon coeur et le péché y diminuait.

Parfois en me voyant tenir un verre de vin dans ma main elle s'approchait de moi et me le renversait alors d'elle n'avait que 2 ans. Cétait comme si Allah lui inspiré de faire cela.
Plus Fatima grandissait plus ma foi augmentait et plus je m'éloignais du péché.

Mais lorsque Fatima atteignit l'âge de trois ans elle mourut.
Je suis alors devenu pire que je ne l'étais, je n'avais pas la patience des croyants qui pouvait m'aider à supporter cette épreuve. Mon comportement est devenu pire qu'avant, et le diable s'est joué de moi comme il a voulu.

un jour il m'a suggeré de m'énivrer comme je ne l'avais jamais fait auparavant. J'ai pris alors du vin et je n'ai cessé d'en boire toute la nuit au point que je voyais toutes sortes de rêves.
C'est alors que j'ai eu cette vision: Je me suis vu le jour de la résuréction, alors que le soleil a disparu que les mers ce sont transformée en feu et que la terre avait tremblé violement. Les gens étaient rassemblés pour le jugement dernier.
Ils formaient des groupes et des groupes et moi j'étais au milieux d'eux.

C'est alors que j'ai entendu un héraut criér "ô untel vient passer en jugement devant le tout puissant" J'ai vu le visage de cette homme devenir noir de peur. Tout a coup le monde s'est caché à ma vue, et il ne resta personne à l'endroit du jugement.
Ensuite j'ai vu un gros serpent terrifant venir vers moi la bouche ouverte.
je me suis sauvé à sa vue et j'ai courru autant que j'ai pu pousser par la peur.

j'ai rencontré sur mon chemin un vieillard frêle.et je lui ai dit "sauve moi de ce serpent!". il m'a répondu "ô mon fils je suis trés faible et je ne peux rien pour toi, va cependant dans cette direction, peut être que tu pourras lui échapper"
J'ai suivie son conseil et j'ai pris la direction indiquée, pourssuivit par le serpent.

Mais j'ai touvé devant moi un grand feu. Je me suis alors dit "J'échappe au serpent, pour tomber dans le feu?" je suis revenu en courant, tandit que le serpent se rapprochait de moi, et j'ai trouvé le vieillart frêle qui m'avait indiquait cette direction.
Je lui ai dit "Je t'adjure devant Allah aide moi". Il pleura alors de compassion à la vue de mon état et me dit "Je suis faible comme tu le vois et je ne peux rien pour toi, va cependant du coté de cette montagne peut être que tu pourras lui échapper"
J'ai suivie son conseil et j'ai courru vers la montagne alors que le serpent était sur le point de m'attraper. En montant au sommet de la montagne j'ai vu de petits enfants qui en voyant se mirent a crier "O fatima rejoint ton père, rejoint ton père!"

J'ai su alors qu'il s'agissait de ma fille. Je me suis alors réjoui donc d'avoir une fille qui est morte à l'age de trois ans, et qui vient pour me sauver de cette situation. Elle m'a pris alors par sa main droite, et a repoussé le serpent par sa main gauche tandit que j'étais comme un mort tellement j'avais peur. Ensuite, elle s'est mise sur mes genoux, comme elle le faisait dans le bas monde en me disant "O père le moment n'est il pas venu pour les coeurs des croyants de s'humilier en entendant le rappel d'Allah?" j'ai dis alors "O ma fille qui est ce serpent?"

Elle m'a dit "ce sont tes mauvaises actions père tu les as engraissées et fait grossir jusqu'a qu'elles ont failli te devorer, ne sais tu pas, père que les mauvaises actions de ce monde se matérialisent le jour de la résurection?"
j'ai dit et le vieillard frêle".

elle m'a répondu "ce sont tes bonnes actions, tu l'as affaibli et rendu frêle jusqu'a ce qu'il a pleuré devant ton etat en ne pouvant pas te venir en aide. Si tu ne m'avait pas enfanté et si je n'étais pas morte en bas age rien ne t'aurai sauvé de ce serpent"
J'ai entendu: {le moment n'est il pas venu pour les coeurs des croyants de s'humiler en entendant le Rappel d'Allah} (57/16)
Je me suis reveillé alors en criant "oui le moment est venu seigneur! oui le moment est venu Seigneur!"

Sa mort (130 H.)

Abû 'Isâ rapporte : "Nous sommes entrés chez Mâlik ibn Dînâr lors de son agonie, il regardait autour de lui et disait : "C'est pour ce jour que Abû Yahyâ (càd lui-même) s'est préparé." (Al-Hilyâh, 2/382)


Source:

http://muslim.jeun.fr/hommes-pieux-f20/abou-yahya-malik-ibn-dinar-t2267.htm

_________________
لا تنسوا ذكر الله
“Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne desespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les pêchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux”.
39:53
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bonheur.forum-actif.net
 
Abou Yahyâ Mâlik Ibn Dinâr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le bonheur au bout du chemin :: Culture et formations :: Histoire-
Sauter vers: